Faire de son mieux, ça veut dire quoi?

Comment mieux résumer et expliquer, notamment aux enfants, que l’excellence (sous entendu : la perfection permanente est un piège?

Ton mieux est différent chaque jour, en fonction de ta santé physique, mentale et émotionnelle et aussi de l’environnement social et écologique… La « perfection » (qui n’existe de toute façon pas) n’est donc pas possible chaque jour.

PROCHAINES INITIATIONS A L’EFTACCESSIBLES A TOUS !
VENDREDI 17 et SAMEDI 18 SEPTEMBRE à BRYE (Charleroi/Fleurus)
LES JEUDIS 30 SEPTEMBRE et 14 OCTOBRE à LIÈGE
DE 9H30 à 16H30
INSCRITS-TOI RAPIDEMENT !

Il y a tant de facteurs qui peuvent nous perturber : une maladie, un accident, une déconvenue financière, un problème relationnel (familial, amoureux, amical…), un problème au travail ou d’ordre administratif, une mauvaise nuit de sommeil…
Ça arrive à tout le monde et c’est juste normal. Ne cherche pas à être fort à tous prix TOUT le temps. C’est épuisant et ça te rendra malade, un jour ou l’autre.

Faire de ton mieux est un des concepts des 4 accords Toltèques :

  1. Sois impeccable en parole.
  2. Ne prend rien personnellement.
  3. Ne fais pas de suppositions.
  4. Fais toujours de ton mieux.

Un merveilleux résumé vidéo de 4 minutes, accessible à tous et spécialement aux enfants, est disponible sur ce lien.

Fais de ton mieux et…. sois doux avec toi-même !
Au moins aussi doux que tu le serais dans les mêmes circonstances avec un autre qui aurait un passage à vide.

Note importante : Les modèles thérapeutiques mentionnés et décrits dans ce site et sur cette page sont un complément nécessaire à une vie équilibrée (émotions, corps et esprit) mais ne se substituent aucunement à une vie saine et à la visite de votre médecin, psychologue ou tout autre professionnel de la santé physique et/ou psychique.

« On ne change pas »?

« On ne change pas », adage populaire. Pourtant, nous faisons le choix tous les jours d’évoluer ou non, de changer ou pas.

Nous avons tous en nous la capacité d’apporter un nouveau regard sur notre vie même lorsque l’on pense être définitivement bloqué par les « injustices » de la vie.

En tant que thérapeute formé à différentes techniques, adepte des thérapies brèves et de la psychologie énergétique, je veux t’apprendre à être heureux en t’aidant à découvrir tes émotions et à mieux gérer tes pensées.

Belle journée à toi !


Photo : Olivier Silveri

Toi et moi, amis humains, qu’est ce qui nous sépare ?

Je ne nous comprends plus et ça me rend triste. Je sens que nous nous séparons, ou que nous pourrions le faire.

Aujourd’hui, les médias séparent les gens en 2 catégories : les pro-vax et les anti-vax. Que ce soit voulu ou non, cette dichotomie est en train de nous mener les uns contre les autres alors que la grande majorité d’entre nous n’est ni pro-vax, ni anti-vax, mais se pose des questions légitimes sur le juste milieu entre le sanitaire et le démocratique. En conclusion un acte de vaccination aura lieu ou non, de manière plus ou moins consentante.

Les uns ne sont pas anti-vax, mais contre ce vaccin-ci pour des raisons objectives et  d’autres subjectives, basées sur des infos orientées, glanées sur les médias, qui semblent valables. Les autres se sont fait vacciner pour des raisons objectives et  d’autres subjectives, basées sur des infos orientées, glanées sur les médias, qui semblent valables elles aussi.

Il y a 1000 positions possibles entre ces mots « pro » ou « anti ». Restons riches de cela, sans étiquette !
Ne nous laissons plus enfermer dans cette « dialectique du pro et de l’anti ». Nos avis sont bien plus riches que ça. Nous sommes bien plus riches que ça !

Aujourd’hui, plus personne n’est capable de réellement dire le vrai du faux. Même les chiffres de Sciensano sont remis en question par un article du Soir, sur la proportion sensée être connue du pourcentage des vaccinés en réanimation COVID ! (voir ceci : https://www.facebook.com/daniel.verplaetse/posts/2943343129272753 ).
Si même les chiffres de Sciensano ne sont plus certains, pourquoi nous battre sur ces chiffres ?

Personne à ce jour ne peut prouver que le vaccin apporte un bienfait ou un méfait sociétal. Tout ce qu’on sait aujourd’hui c’est que le vaccin ne protège pas à 99% comme annoncé, mais à beaucoup moins. Mais on ne nous dit pas à quelle proportion.

On sait aussi que le vacciné, tout comme le non vacciné, transmet de toute façon, lorsqu’il est malade ou porteur asymptomatique. On sait aussi que l’immunité collective ne se fera pas par les vaccins car ils ne protègent pas contre les variants qui apparaissent sans cesse. On sait que nos gouvernants n’ont pas investit un seul euro pour rétablir un système sanitaire capable d’assumer les épidémies. On sait aussi que l’on ne soigne pas les malades.

Pour le reste ? Aucune certitude sur rien ! On voit tout sur tout… Les études scientifiques se contredisent sans cesse et on ne sait plus qui finance ces études pour arriver à telle ou telle conclusion.

Tout cela pour dire que je comprends les uns et je comprends les autres. Je ne suis pas vacciné, mais je ne rejette personne pour autant. Alors pourquoi s’écharpe-t-on autant sur les réseaux « sociaux », en famille ou entre amis, parfois ?

« Tu » as un avis, j’en ai un autre. Mon empathie me permet de te comprendre émotionnellement, mais mon intellect me met en désaccord. Cela te fait-il perdre toute humanité à mes yeux ? Pas du tout ! Tu es LIBRE de ton choix, tant que celui-ci me laisse en liberté. Je suis libre de mon choix tant que je te laisse ta liberté, non ?

Notre humanité se mesure en partie par notre capacité à avoir de l’empathie, c’est à dire à comprendre, sentir, l’émotion de l’autre. Alors, dans cette crise sociétale, qu’elle soit voulue ou non, ne nous laissons pas nous monter les uns contre les autres. Développons notre empathie en écoutant l’autre, en cherchant à le comprendre dans ses émotions, sans vouloir le changer, même si nous sommes en désaccord intellectuel.

Argumenter ne sert aujourd’hui plus à rien. Les avis de chacun sont basés sur des émotions, des influences sociales, des manipulations politiques, scientifiques, médiatiques, qui vont dans un sens ou dans l’autre… On ne changera pas ces avis par argumentation froide et purement intellectuelle, mais par un dialogue serein, qui laisse à l’autre le droit d’avoir son avis et de ne pas en changer. Ce n’est pas grave d’être  en désaccord 🙂

Informer est par contre utile, oui. Mais alors, vérifions et citons nos sources ! Libre à chacun d’accepter ou de refuser ces infos, vu que souvent nous ne sommes pas d’accord sur nos sources.

Ne laissons pas les médias (la plupart des médias) nous monter les uns contre les autres ! N’acceptons pas les menaces pour nous faire vacciner. Ni le bâton, ni la carotte !
N’acceptons jamais d’être forcés à quoi que ce soit. L’obligation vaccinale nierait certains des derniers socles de ce qu’il reste de démocratie : la liberté de choix de soin et le secret médical.

Restons unis, vaccinés ou pas, face à un monde qui a plus que besoin d’être reconstruit, vers plus d’humanité, de solidarité, de démocratie et… d’amour.

Des événements rassembleurs se créent avec les vaccinés ET les non vaccinés qui désirent conserver le droit aux soins, non pas l’obligation. Clique ici pour avoir les renseignements. Ca fait tant de bien de pouvoir juste parler sans se juger 🙂

Rappelle-toi que nos âmes ont les mêmes couleurs…

Ami humain, je t’aime ! Retrouvons-nous !

Rêver du nouveau monde ensemble, c’est déjà le créer.
Nous rassembler en vrai, c’est créer une énergie de groupe incroyable.
Pour la liberté de Choix, retrouvons-nous en vrai pour pique-niquer et simplement parler, le dimanche 26 septembre à 15h, à Thuin, Avenue de Ragnies près du n° 63. Vaccinés et non-vaccinés sont bienvenus.
Renseignements ici.

NB : partage ce texte si tu le trouves à ton goût 😉

Une si belle mauvaise herbe

PROCHAINE CONFÉRENCE
le mercredi 1 septembre 2021
de 19h à 20h30
Charleroi
Conférence ouverte et tarif en conscience

Inscription aux conférences ici

Devenir une « mauvaise » herbe n’est ce pas développer sa singularité, devenir Soi ?
Ne pas être ou devenir comme « tout le monde » !!! Aller vers l’ÊTRE, le plus beau « soi » qui soit 🙂 C’est pour cela que mon logo représente une herbe ou un arbre en devenir… C’est mon objectif de nous entraîner là : vers nous !

Devenir soi, c’est tout un parcours permanent. Un chemin que l’on arpente chaque jour et qui est beau la plupart du temps. Parfois difficile.

Lorsqu’enfant ou ado, la vie nous a bousculés trop souvent, trop longtemps, on perd parfois ses propres repères et il arrive qu’on base notre développement sur ces traumatismes et des réactions de survie face à cela.

Notre système de guérison interne (TAI : Traitement Adaptatif de l’Information, sorte de système immunitaire émotionnel) nous permet la plupart du temps de guérir, en quelques jours, quelques semaines, parfois quelques mois pour les traumatismes les plus marquants et/ou considérés comme violents par la personne.

Toutefois, plus nous sommes jeunes, ou plus le traumatisme est grand et/ou répété, moins notre système intérieur de guérison est en capacité d’agir efficacement. C’est alors que les traumas s’inscrivent dans notre inconscient.

Il est possible alors de se faire aider momentanément pour reprendre son chemin d’herbe singulière, si belle et unique. Différentes techniques ou modèles de vie existent pour cela, que l’on peut combiner ou pas : EFT, IFS, Reiki, CNV © (Communication Non Violente)…

Ces techniques que je pratique sont douces et efficaces et permettent d’aller vers l’autonomie. Prends RDV avec moi si tu as besoin de restaurer ton système immunitaire émotionnel et ainsi re-démarre sur des bases solides 🙂 .
Je t’aiderai avec toute mon empathie et ma présence à devenir la superbe mauvaise herbe que tu es !

PROCHAINES INITIATIONS A L’EFTACCESSIBLES A TOUS !
VENDREDI 17 et SAMEDI 18 SEPTEMBRE à BRYE (Charleroi/Fleurus)
LES JEUDIS 30 SEPTEMBRE et 14 OCTOBRE à LIÈGE
DE 9H30 à 16H30
INSCRITS-TOI RAPIDEMENT !

Une fin, un début…

Ce jour a été le dernier pour le chat d’une personne qui m’est chère. Perdre un animal qu’on aime est toujours un déchirement. Surtout quand celui-ci a été important pour passer des moments difficiles de la vie de la personne.

Ce chat, comme tout autre animal de compagnie aimé, a été tour à tour son complice, son confident, son partenaire de jeu, son témoin de moments de folies…

Quand sa maman m’a appris cette mort, je me suis inquiété car cette jeune fille, sensible et attachée à son chat, était en plein examen.

Pourtant, en quelques heures, elle a fait un chemin mental impressionnant. Elle a déjà été capable de remercier son amour de chat pour les beaux moments passés ensemble et à se dire que s’il est parti, c’est sans doute car sa « mission » auprès d’elle était finie.

Même si je sais que le travail du deuil ne se fait pas en quelques instants, et qu’il y aura sans aucun doute encore des moments de tristesse, de déni et/ou de colère, je suis abasourdi par cette réaction mature.

Comme quoi la vie peut apporter de belles surprises, partant d’une nouvelle très mauvaise. Je remercie cette jeune fille pour cette leçon de vie. Elle a su voir la porte d’entrée qui se cachait derrière cette sortie.

Bravo et merci !!

Note importante : Les modèles thérapeutiques mentionnés et décrits dans ce site et sur cette page sont un complément nécessaire à une vie équilibrée (émotions, corps et esprit) mais ne se substituent aucunement à une vie saine et à la visite de votre médecin, psychologue ou tout autre professionnel de la santé physique et/ou psychique.

la tristesse, ça sert à quoi ?

Les émotions sont des baromètres et des signaux d’alerte !

Il semble que la tristesse soit là pour nous montrer que nous avons besoin de passer une étape de notre vie. Que notre vie n’est pas satisfaisante (un ou plusieurs besoins ne sont pas satisfaits). Notre corps nous prévient que garder les choses telles quelles ne nous satisfera pas.

PROCHAINES INITIATIONS A L’EFTACCESSIBLES A TOUS !
VENDREDI 17 et SAMEDI 18 SEPTEMBRE à BRYE (Charleroi/Fleurus)
LES JEUDIS 30 SEPTEMBRE et 14 OCTOBRE à LIÈGE
DE 9H30 à 16H30
INSCRITS-TOI RAPIDEMENT !

Elle peut aussi être un signal adressé au monde extérieur qui dit : « j’ai besoin d’aide ».

La tristesse nous dit que nous sommes prêts pour aller vers le renouveau. Une période est finie et notre cerveau entre dans l’étape de compréhension. Reste à accepter…. La tristesse est souvent liée au sentiment d’impuissance et de stagnation. Elle nous dit : « Change quelque chose. Ce que tu vis ne te va pas ! ». Il s’agit souvent de faire un deuil et/ou d’agir.

Toi et moi avons parfois tendance à nous rappeler les émotions désagréables, qui nous bouffent notre énergie. Si tu es attentif(ve) au signal, elle peuvent te rappeler à envisager une autre voie, passer une étape, profiter du présent… ou tout autre chose! Mais à ce niveau c’est « chacun sa route, chacun son chemin » (si j’ai réussi à te mettre la mélodie en tête, c’est bien!!). Un thérapeute peut t’aider à reconnaître tes émotions, à les gérer, à t’aider à voir le chemin à prendre, mais il ne pourra jamais te pousser à l’emprunter, ni l’emprunter pour toi

Pour en apprendre plus, viens suivre une formation que je donne à la découverte et à la gestion des émotions par l’EFT, à Brye (Fleurus) ou Liège.

Note importante : Les modèles thérapeutiques mentionnés et décrits dans ce site et sur cette page sont un complément nécessaire à une vie équilibrée (émotions, corps et esprit) mais ne se substituent aucunement à une vie saine et à la visite de votre médecin, psychologue ou tout autre professionnel de la santé physique et/ou psychique.

Le carnet de souvenirs

Le passé n’est plus là. Le futur pas encore. Et pourtant, je passe une partie mon temps à n’être pas ici et maintenant.

Notre cerveau a la capacité extraordinaire de nous projeter partout, à tous moments, rien que par l’imagination. Et tout paraît si réel quand les mots se créent dans notre jolie boîte à créer des couleurs et des formes. Cette boîte qui contient toutes les connexions synaptiques….

Lorsque je tourne les pages d’un livre, je vis les actions, je suis le héro et je hais le méchant. Tout est vrai.. et pourtant faux. Mais moi, j’y crois.

J’ai aussi une capacité développée, comme nombre d’entre nous, d’orienter ma pensée vers des passés révolus et des avenirs incertains. Pourtant, ceux-ci ne sont pas forcément positifs. Et à chaque fois que j’imagine un futur négatif ou que je pense à une événement passé qui m’a fait du mal, je crée ce mal en moi.

Toutes les peurs imaginées, toutes les colères ressassées, toutes les tristesses que je me repasse sans cesse, tous les jugements que je fais sur les autres ou sur moi (« je suis nul », « je n’y arriverai pas »…) créent un présent bien mauvais pour moi. Délétère et destructeur, car cela crée des hormones destructrices.

Parfois nos traumatismes passés nous font ressasser inconsciemment des images, des ressentis, des émotions, des pensés, des croyances qu’on ne sait gérer.

A chaque pensée négative, à chaque croyance limitante, à chaque jugement que je me fais, je crée les hormones de stress (adrénaline, cortisol…). Cela provoque ces conséquences sur mon humeur, bien évidemment, et aussi ma santé : immunité en baisse, tonus musculaire qui diminue à moyen terme, destruction des connexions synaptiques (synapse : zone de contact entre les neurones)…

En étant présent à moi et aux autres, à l’instant « présent », je n’ajoute pas de négatif complémentaire à ma vie. Et même si je ne suis pas dans le présent, si je consacre mes pensées au passé positif ou en créant un futur créatif, je libère des hormones de bien-être et de contentement dans mon corps, qui me permette de mieux vivre mon présent.

En d’autres mots, je crée le bonheur en choisissant d’orienter mes pensés vers la joie.

Que faire pour apprendre à penser mieux?

  • coupe la télévision et la radio.
  • sors de chez toi, prend l’air, fais du sport
  • Fais tout ce que tu aimes faire
  • Fais de l’EFT (technique de libération des émotions), de la cohérence cardiaque (voir sur une plateforme vidéo), du yoga, de la méditation ou toute autre technique qui te rapproche de toi
  • Contacte-moi au 0475/98.31.81 🙂

Le carnet de souvenirs positifs

Choisis-toi un petit carnet qui te plaît. Chaque jour, note-s-y au moins trois chose sde ta journée qui t’ont fait du bien ou t’ont faire sourire.

Idéalement, il est bien de prendre le temps de décrire en quelques phrases ces événements. La description avec les 5 sens, l’émotion liée, le ressenti corporel de ce bien-être et ma pensée (pourquoi ça me fait du bien?)…

Pas besoin que ce soient des gros bonheurs, non ! Des petits plaisirs suffisent. Surtout quand on passe par une mauvaise… passe. Des petits rien qui nous touchent.

Exemples : le bonjour d’une personne dans la rue, une voix gaie au téléphone, un écureuil aperçu, la fierté d’un petit acte accompli, un merci d’un proche ou d’un inconnu, une musique entendue qui nous a transporté, une aide reçue, une fleur qui vole dans le vent, in coucher de soleil, un paysage, une conversation agréable, une bonne nouvelle, un sms qui nous fait rire, un vol d’oiseau, un humoriste à la télé, un livre inspirant….

Tout mini sourire est en fait source de plaisir futur potentiel.

Le soir, prends ton carnet avant de t’endormir et relis tes notes. Complète par un détail oublié si nécessaire puis imprègne-toi de l’instant vécu en fermant les yeux et en revoyant les images, les sons, les ressentis.

Endors-toi avec ces images… Ta nuit sera sans doute meilleure et tes jours pourraient, avec le temps, prendre une autre saveur.

Au plaisir de te retrouver bientôt !

De nouvelles dates de formation à la gestion des émotions !

Formation – l’EFT pour soi et la gestion des émotions

PROCHAINES INITIATIONS A L’EFTACCESSIBLE A TOUS !
PREMIÈRES JOURNÉES (de 2)
– LE VENDREDI 5 MARS à LIÈGE ou
– LE VENDREDI 12 MARS à MONS
ou
LE SAMEDI 17 AVRIL à LIÈGE
DE 9H30 à 16H30
INSCRITS-TOI VITE à Liège !
INSCRITS-TOI VITE à Mons !

Note importante : Les modèles thérapeutiques mentionnés et décrits dans ce site et sur cette page sont un complément nécessaire à une vie équilibrée (émotions, corps et esprit) mais ne se substituent aucunement à une vie saine et à la visite de votre médecin, psychologue ou tout autre professionnel de la santé physique et/ou psychique.

État Dépressif, que faire?

Dans la tribune parue dans un Figaro de novembre 2020, d’après une enquête officielle faite par Santé Publique France, il apparaît que:

  • Les taux d’anxiété (26,5%) et de dépression (21%) des français ont doublé
  • la consommation d’antidépresseur a augmenté de 20% pendant les confinements
  • 20% des français envisagent de se suicider

Ces chiffres sont juste incroyables et inquiétants. Cette vague de dépression va aller grandissant, au vu des décisions aberrantes (selon moi), sans cesse prises par nos gouvernants.

Si tu sens les signes avant-coureurs de stress, de surmenage, de burnout ou de dépression, n’attend pas d’être dans le fond.

Mais que faire?

Si tu commences à te sentir déprimé, prend ta vie en main. Voici des idées de choses à faire (parmi tant d’autres) :

  • coupe la télévision et la radio. Ces médias sont hyper anxiogènes
  • marche, sors de chez soi, prend l’air, fais du sport
  • rencontre tes amis, des connaissances
  • va à la bibliothèque, chercher des livres de développement personnel, des BD, des romans positifs
  • Regarde des films amusants, comiques, des sketches, des spectacles d’humoristes, des documentaires (notamment sur youtube : ARTE, « Et tout le monde s’en fout »…), des interviews (notamment « Thinkerview » sur youtube)..
  • Va sur une plateforme vidéo en ligne chercher des vidéos de méditation, de penseurs positifs (Frédéric Lenoir, Isabelle Padovani, Osho, Eckhart Tolle, Damien Maya…)
  • Écoute la musique que tu aimes
  • Ne te contente pas de la vérité des médias et renseigne-toi. Apprend avec des intellectuels alternatifs aussi. Voici certains que j’apprécie, mais fais ton choix, il y en a tant d’autres : Louis Fouché, Michel Onfray, Paul Ariès, Frédéric Lordon, Bernard Friot…
  • Repense à ce que tu aimais faire enfant ou à ce que tu aurais aimé faire et… pourquoi ne pas le tenter (a nouveau)?
  • Fais de l’EFT (technique de libération des émotions), de la cohérence cardiaque (voir sur une plateforme vidéo), du yoga, de la méditation ou toute autre technique qui te rapproche de toi
  • Fais-toi plaisir et… ne sois pas trop obéissant de règle qui te semblent infondées, injustes et/ou inutiles 😉
  • Contacte-moi au 0475/98.31.81 🙂

Si par contre tu vas déjà très mal, il est temps d’agir vite :

  • Vois un psychothérapeute, un coach, ton médecin, un psychologue…
  • Vois un assistant social (CPAS, planning familial ou autre)
  • Si tu as des pensées noires, contacte le centre de prévention du suicide au 0800/32.123
  • Contacte-moi au 0475/98.31.81

L’EFT et l’IFS sont 2 méthodes idéales pour sortir de ces états. Je peux t’aider à par ma présence et ces méthodes géniales.

Note importante : Les modèles thérapeutiques mentionnés et décrits dans ce site et sur cette page sont un complément nécessaire à une vie équilibrée (émotions, corps et esprit) mais ne se substituent aucunement à une vie saine et à la visite de votre médecin, psychologue ou tout autre professionnel de la santé physique et/ou psychique.

Il est où le bonheur, il est où…?

Quelle belle phrase… Et pourtant elle paraît inaccessible à nombre d’entre nous. A moi parfois aussi.

Quand tout semble s’accumuler contre nous, quand les éléments sur lesquels on ne peut agir se liguent pour nous entraîner vers le bas, il peut sembler impossible de vivre le bonheur. Et les temps que nous vivons n’aident vraiment pas…

Apprendre à observer, reconnaître, vivre au présent, penser, imaginer nos joies peut vraiment nous aider à aller vers le bonheur.

Une mauvaise et une bonne nouvelle

La mauvaise : le pur bonheur permanent n’existe pas.

La bonne : des instants de bonheurs quotidiens, plus ou moins longs et persistants, sont plus facile à obtenir que l’on croit.

Alors que faire?

La pire des journées comporte (presque) toujours des moments agréables que l’on ne peut voir car pour beaucoup, notre cerveau est entraîné à observer principalement le négatif.

C’est clair, si on a une tendance à voir les choses en noir, une thérapie sera peut-être nécessaire. L’EFT et l’IFS sont des méthodes idéales pour se désencombrer la tête de tout ce négatif, lié à d’anciens traumas.

Prendre un RDV est parfois nécessaire pour se lancer sur le chemin du bonheur.

Quelques petits trucs

Toutefois, des petits trucs existent hors thérapie aussi, si tu décides de ne pas faire de thérapie ou que tu en as déjà fait une et que tu désires peaufiner tes bonheurs quotidiens. Car « la joie c’est aussi le fruit de tout un travail quotidien » (Frédéric Lenoir) :

  • le carnet des joies : consacre un carnet spécial pour y annoter tes joies du jour. Chaque soir, prend quelques minutes pour noter en une ou 2 phrases les belles choses que tu as vécues. Ce que tu as ressenti, ce que tu as vu, entendu, goûté, senti.
    Au moins 3 petites joies.
    Il y a toujours de beaux petits moments : un sourire dans la rue, un appel agréable, une émission télé qu’on a aimée, un écureuil dans un arbre, une feuille d’arbre qui tombe lentement, un repas apprécié, une blague entendue à la radio qui nous a fait (sou-)rire…
    Fais ça le soir avant de dormir et en fermant les yeux, rappelle-les toi.
    Petit bonus? Le matin en te réveillant, prend ton carnet et relis tes joies de la veille.
    « Te lever du bon pied et de bonheur, tu feras« , Maître Yoda.
  • Connaître ses émotions : pour cela je te propose dans un premier temps de visionner cette vidéo. Après, une thérapie ou un coaching peuvent t’aider.
    Le but? Apprendre à gérer, reconnaître, écouter ses émotions et agir après, pour revenir à la joie ! 🙂
  • Couper la télé et la radio aux heures des infos. Ce sont des bouffeurs de joies remplis de nouvelles orientées pour nous faire mal ou peur.
  • écouter des vidéos inspirantes. Je te propose de commencer par celle-ci.
  • lire des livres de développement personnel : va dans une librairie spécialisée et demande conseil en fonction de tes besoins du moment.
  • lire des livres positifs, amusants, écouter des musiques qu’on aime,
  • Bouger, utiliser son corps !!!!! Marcher, faire du sport, danser, dessiner, faire de la gym, faire l’amour s’il y a un partenaire consentant à disposition, masser (et se faire masser)…
  • Apprendre à respirer avec le périnée, en cohérence cardiaque. Vois cette vidéo pour une explication. Celle-ci pour t’entraîner (mets le son!).
  • faire, créer ce qu’on aimait avant ! Qu’aimais-tu petit? Pourquoi ne le fais-tu plus? Fais-le ! 🙂

Il y a forcément un tas d’autres trucs qui existent.
Si rien ne t’inspire, il est peut-être temps d’une thérapie pour (re-)trouver cette envie de te faire du bien…
REM : quelque oit ton budget, on peut en parler… Contacte-moi!

Note importante : Les modèles thérapeutiques mentionnés et décrits dans ce site et sur cette page sont un complément nécessaire à une vie équilibrée (émotions, corps et esprit) mais ne se substituent aucunement à une vie saine et à la visite de votre médecin, psychologue ou tout autre professionnel de la santé physique et/ou psychique.