Une addiction

Addiction : surtout ne pas savoir...

Addiction : surtout ne pas savoir…Remplit-on le vide avec ce que l’on peut?

En tant que thérapeute en individuel (à mon cabinet ou par webcam) conférencier et formateur en groupe, je suis adepte des thérapies brèves et de la psychologie énergétique.

Remplit-on le vide avec ce que l’on peut?

C’est partiellement vrai, selon moi. Et c’est plutôt une bonne nouvelle 🙂

Ici, tu trouveras le témoignage de Joëlle BODART qui a arrêté de fumer après 3 séances, en 3 semaines. Une belle expérience pour nous 2.

C’est aussi souvent un trop plein que l’on désire cacher. Trop plein d’émotions au bord du cœur, qui ont été refoulées bien trop longtemps.

Elles désirent pourtant au plus haut point exprimer leur douleur, leur crainte, leur fardeau, suite à un événement passé.
Souvent dans l’enfance ou l’adolescence ou suite à un traumatisme.

Les addictions (et tout devient drogue à l’excès) peuvent donc aussi être des stratégies (parfois) « violentes » de notre système intérieur, visant à protéger celui-ci de parts refoulées en détresse, sensées être dangereuses si elles nous envahissent.

Nous protéger de vieux souvenirs cachés, mais bien ancrés dans notre cerveau émotionnel, qui crient sourdement: « au secours! ». Surtout ne pas savoir… 😕

On peut guérir de cela… Ca s’apprend!! 🙂

Le tout sera d’entendre, de comprendre , d’accepter et… d’aimer les parties blessées de nous qui veulent s’exprimer, en respectant les autres parts qui nous protègent de cela.

En gros, faire taire le silence qu’il y a en nous 😉

L’IFS, modèle de vie que je pratique professionnellement et au quotidien, est une des voies pour entrer en contact avec les parts protectrices ET les parts refoulés ensuite, afin d’apaiser le système intérieur. Équilibre, harmonie et finalement, contrôle de soi.

En conclusion, si parfois, pendant une période de sa vie l’on remplit le vide de ce que l’on peut, il reste vrai qu’on peut choisir de remplir notre cœur de ce que l’on veut ! YESSSSS!

Pour plus de renseignements, clique ici.

Suis-moi sur Facebook !   

Ce modèle thérapeutique ne se substitue aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Advertisements