Exemple 2 : le bonbon refusé

blog-bonbon-compote1En tant que thérapeute en individuel (à mon cabinet ou par webcam) conférencier et formateur en groupe, je suis adepte des thérapies brèves et de la psychologie énergétique.

L’enfant découvre et dévore, avec une curiosité souvent débordante, tout ce qu’il voit, entend, sent, mais aussi tout ce qu’il ressent. Tout ou presque est nouveau pour lui. Et comme pour tout ce qui est nouveau, l’enfant va être (plus ou moins, selon l’enfant) fortement marqué par ce qu’il va vivre.

Souvenez-vous de votre premier amour. Rien de plus fort penseront certains. En tout cas, beaucoup pourront se dire qu’ils ne l’oublieront jamais. C’était tout nouveau, grandiose. Et les sensations corporelles étaient donc ressenties avec d’autant plus de force. Le bonheur!
Remarque
: je ne dis pas ici que les amours suivants seront moins beaux. Juste que la force constructrice du premier amour est probablement la plus marquante.

Souvenez-vous aussi de la déception que vous avez peut-être vécue, comme moi, lorsque des années plus tard, vous avez goûté une friandise tant chérie, quand vous étiez enfant. Subitement, adulte, elle vous paraît fade, sans couleur, avec moins de plaisir. La recette aurait-elle changé? Non, c’est vous qui avez changé! Entretemps, vous avez connu d’autres saveurs et il n’y a plus l’excitation de la découverte de ce goût.

Pour un enfant qui découvre, quelque chose, qui va sembler anodin à l’adulte, prendra une importance particulière pour lui.

Ainsi, dans un  magasin, lorsque vous refusez un bonbon à un enfant, c’est comme si vous lui refusiez ce qui est, pour lui, un ENORME plaisir. Les sensations qu’il avait imaginées, le goût tant désiré, le plaisir de la sucrerie, le fondant dans la bouche, les papilles qui pétillent, le sourire aux lèvres …. Tout cela part « violemment » en fumée. La frustration va être très importante pour lui! Comme une petite bombe intérieure.

Certains enfants font alors parfois de grosses crises de colère car ils en ont vraiment TRES envie. La meilleure chose à faire est de garder son calme (je sais, pas facile 😉 ) et de lui dire le plus sereinement possible : « Je te comprends. Ce bonbon est très important pour toi. Malheureusement, je ne veux pas te l’offrir maintenant car… (votre raison)« .

Le fait de se sentir entendu et compris calme déjà beaucoup d’enfants. Après, lui dire de manière douce mais déterminée (pas facile non plus) : « Mais, même si je comprends ta colère de ne pas avoir ce que tu veux, je n’accèpte pas ton comportement et je te demande maintenant de te calmer ». Pour beaucoup, ça les calmera facilement. Pour d’autres moins. Chaque enfant est différent.

Vous comprenez maintenant un peu mieux le monde de l’enfant. Tout est plus puissant. Et ce qu’il ressent dans son corps aussi ! La gaieté, la colère, la frustration, la plaisir, la tristesse, la douleur, le rire… tout est d’une extrême sensibilité. Il a besoin d’être accompagné dans ses découvertes et aussi d’être entendu et compris dans ses déceptions, frustrations…. Si vous gardez en tête que votre enfant découvre presque tout ce vous connaissez par coeur, vous comprendrez parfois mieux ses réactions et vous pourrez (ré-)agir différemment!

Ainsi, il est aussi facile à comprendre qu’un traumatisme vécu dans l’enfance peut laisser des traces profondes chez l’adulte, si son émotion n’a pu être entendue et comprise par son entourage (voir Exemple 1).

Avec les méthodes de psychologie énergétique que j’utilise, on peut aider l’enfant aussi bien que l’adulte à guérir de ses anciennes blessures. L’IFS, l’EFT et la kinésiologie leur sont particulièrement bien adaptés.

Pour plus de renseignements, cliquez ici.

Suivez-moi sur Facebook !    mini FB j'aime

Rem : Même si ces techniques sont douces, il est impératif de continuer à visiter régulièrement votre médecin généraliste ou spécialiste et/ou tout autre praticien que vous avez l’habitude de rencontrer (ostéopathe, kinésithérapeute, psychologue, psychiatre, sophrologue…). Je ne suis en rien médecin ou psychologue.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s