Atelier EFT « suspendu » (comme les cafés suspendus)

C’est souvent quand on en a le plus besoin qu’on n’a pas les moyens de s’occuper de soi.

Je l’ai vécu pendant mon burnout…

Alors, aidons ceux qui en ont besoin !

C’est de l’idée d’une dame (qui désire rester anonyme), d’offrir 2 places à des personnes dans le besoin.

CADEAU : Comme pour les cafés suspendus, une personne qui peut se le permettre, offre une ou plusieurs places à des personnes en difficulté momentanée.

J’ai difficultés financières momentanées

Contacte-moi et je te dirai s’il reste des places et pour quel atelier.
Sache que j’offre 2 places pour chaque atelier moi-même ! Tu auras donc ton tour 🙂
+32(0)475.98.31.81 ou par mail daniverp@gmail.com

J’ai les moyens pour le moment

Atelier suspendu

Choisis le nombre de places que tu veux offrir. 10€ = prix spécial confinement.

$10.00

Ou fais un virement sur le Compte bancaire : BE73 3770 7378 0560
communication : « atelier suspendu » + date d’atelier

Rem : Ces techniques thérapeutiques ne se substituent aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Le procès de Madame Pluie (texte philosophicomique)

Une fois n’est pas coutume. Je te transmets ici un texte rigolo ET qui fait réfléchir, que j’ai écrit tout récemment.
Un texte qui fini bien (?) et parle de nous, en tant que société. En tant qu’être humains.

Et cette fois, je ferai encore plus clairement le lien entre nous et notre planète. Pas de bonheur possible sur Terre, sans elle… prenons soin d’elle.

Ralentissons notre mode de vie. C’est bon pour nous ET pour elle.

Alors, voici :

2035, un amour de procès (Thuin, 4 mars 2020)

« Mesdames et Messieurs les Jurés, Messieurs les Juges, Chers Maîtres, je suis ici pour prestement prendre la défense de madame Pluie ici présente, en ce 23  janvier 2035.

Elle-même présente céans, à contrecœur. En effet,  dans cette ambiance de glace, elle préférerait subrepticement s’effacer dans un brouillard protecteur.

Voici donc derechef ma plaidoirie. La société « Caca m’Collaud », que je nommerai conséquemment « Caca », par facilité, célèbre fabricant USAien, de boissons sucrées et éminemment pétillantes, a décidé de porter pour ainsi dire plainte, contre ma cliente, en ce TPCIP (Tribunal Pénalo-Commercial International Privé), sur base des traités commerciaux signés par la passé, notamment les TTIP et CETA,  entre les USA et le Monde entier.

Cette plainte  a donc été déposée car, je cite derechef,  « Madame Pluie fait rien qu’à nous ennuyer ».

En gros, les bénéfices de cette multinationale Américaïenne, auraient chuté de 25%. Cela ne laisserait plus qu’un dividende de 13,5% à leurs pauvres actionnaires. Ce qui, je l’admets derechef, étant actionnaire moi-même d’autres entreprises, est quasiment intolérable.

Quels sont les reproches ainsi faits ?

Tout d’abord, « Caca m’Collaud » prétend que Madame Pluie aurait sciemment créé la sécheresse structurelle sur le Continent du sud de notre chère planète, anciennement appelé Afrique, mais renommé il y a 2 ans « Aboullefricalamérique ». Cette sécheresse aurait ainsi crée insidieusement une impossibilité de plus en plus empidémique (cherche pas au dico ça existe pas encore), de fabriquer leurs chères boissons si… chères, il faut le dire, subséquemment. Cela aurait, selon « Caca », créé un manque à gagner annuel estimé à minimum 2,7 milliards de dollaryens. Cela sans compter, parait-il, que « Caca » avait investi sur cet espace gigantesquement grand,  plus de 200 milliards de dollaryens, possiblement momentanément définitivement perdus, si Madame Pluie devait obstinément continuer, selon leur propres termes derechef, à faire défaut. Pourtant, à coups de milliards publicitaires, la firme « Caca » avait réussi, en quelques années, le coup de maître élégamment génial de rendre dépendant au sucre, une population pourtant d’une pauvreté profondément crasse. Tout ces merveilleux efforts seraient ainsi partis à vau l’eau !

Secundo et a contrario, la multinationale reproche derechef à Madame Pluie, qui se liquéfie ici à mes cotés, un excès flagrant d’activité saisonnière, sur les Continents du Nord, dont celui tout récemment acheté par les USA, appelé « Europamérique » et les USA eux-mêmes. Que d’eau, que d’eau à la saison des pluies ! Conséquemment de novembre à mars, les gens ne sortent derechef plus. Annulés les festivals, les barbecues et les après-midi piscine. Les ventes ont chuté drastiquement. Les bénéfices, évaporés ! Ces excès aqueux les mettraient en perte sèche… « Allo, quoi ! »

De plus, goutte d’eau qui met le feu au vase, les eaux de Madame Pluie, charriant les terres hyper pesticidées de surface, contaminent de plus en plus fortement les nappes phréatiques de ce vieil in-Continent, si vous me permettez ce jeu de mot. Leurs boissons pétillent donc aujourd’hui le glyphosate aromatisé. Ce qui n’a pourtant pas l’art d’arrêter de mettre l’eau à la bouche de nos chers citoyens cons… excusez-moi… de nos chers con-sot-mateurs. La perte annuelle est donc estimée, rien que pour l’Europamérique à 36 milliards de Dollaryens, sans compter les investissements de base.

Mesdames et Messieurs les Jurés, Messieurs les Juges, mes biens chers frères et assesseurs, Madame Pluie est innocemment… innocente. Je dirais même plus !!!! Madame Pluie est la victime première ! Cela coule de source, devrais-je ajouter.

Pour vous en convaincre, voici une lettre écrite par Madame Pluie, il y a 15 ans. Je vais vous la lire de ce pas.

Une texte philosophicomique sur le respect de nous-mêmes, de ,notre Terre...

« Co2, mon Amour,

Nous avons vécu depuis des milliers de millénaires une presque parfaite histoire d’amour. Parfois, tu m’as fait avoir de belles vapeurs par tes excès, somme toute biens naturels. Ton caractère éruptif m’a parfois débordé. Mais ton feu ardent m’a, je dois l’admettre,  finalement toujours fait chavirer et souvent réveillé mes humidités profondes. Nous avons vécu une passion douce et chaotique… mais finalement équilibrée.

Puis, petit à petit, je l’avoue, je me suis refroidie. Tes chaleurs magmaïennes m’ont lassée quelque peu. Trop souvent, trop fort. J’ai commencé à simuler. Ca t’a refroidi. Le croute entre nous s‘est épaissie. Tu t’es de plus en plus souvent enfoui sous terre. Nous nous sommes éloignés, tout en continuant à nous voir de temps en temps.

Puis, tu as rencontré cet Homo Sapiens-sapiens…  Ca m’a chatouillé, mais je ne me suis pas trop inquiétée. Votre passion était, me semblait-il, amicale. Au début, il te tripotait uniquement sous ta forme solide et ça m’a laissée de bois. Ca a duré longtemps comme ça. Et sans m’en rendre compte, un jour, ils ont commencé à trifouiller d’autres aspects de ton existence. Ils se sont cachés pour extraire ta substance profonde et te faire passer de charbon à gaz à toux. Quand je l’ai découvert, je ne suis pas passée loin de la colère anthracite. Mais j’ai laissé faire, pensant que ce serait juste une passade. Pourtant, déjà, entre nous, il y avait de l’eau dans le gaz.

Notre si bel équilibre a été rompu peu de temps après. Tu t’es laissé consumer à outrance, jouissant sans fin de ce passage de liquide visqueux à l’exultation gazeuse. Brûlé à grande vitesse, toi et tes enfants non renouvelables, ont desséché l’essence même de notre amour. La race « humaine » est devenue ta Maîtresse. Tu as fait fondre les glaces, pourtant solides, de mon amour.

Co2, mon Amour,

Même si parfois tu ne manques pas d’air, reviens à moi. Calme tes ardeurs. Reviens à moi, je t’en conjure. Je t’aime, mais je n’en peux plus. Tes excès me font déborder de rage. Pourtant, je sais que, si tu me reviens, notre amour peut tout réparer.

Si tu te débarrasses d’eux, ou si tu t’en éloignes, je serai à toi jusqu‘à la fin des temps. Rappelle-toi tous les merveilleux moments que nous avons vécus. C’est ça le bonheur. Pas les plaisirs fugaces qu’ils t’apportent.

Allez mon Amour, reviens-moi. Et je te promets que tu pourras plus souvent faire jaillir ta puissance volca-nique. Je ne me plaindrai plus de mal à la Terre. Promis !

Si tu le veux, je ferai couler mes fontaines pour toi. J’ouvrirai pour toi, mon milieu aqueux.
Mais reviens, car je t’aime,

Ton ondée matinale de toujours. »

Alors, Mesdames et Messieurs, qui allez prendre le destin de Madame Pluie dans vos mains, je vous demande, en toute humidité, de libérer celle-ci du poids de ces accusations éhonteusement diffamatoires. Laissez-vous toucher par cette supplique qui vous prouve que ma cliente est non seulement  innocente, mais comme je vous l’ai démontré, effectivement, de fait, affreusement victime de la race dite humaine et conséquemment de l’activité exponentielle de Monsieur Co2, avec celle-ci.

Derechef ! »

L’avocat de « Caca m’Collaud » plaida à son tour. Il fit appeler Monsieur Co2 à la barre. Celui-ci, contraint par sa dépendance à l’Homme, nia toute relation amoureuse avec Madame Pluie qui tomba, à cette assertion, dans les vapes.

Le jugement tomba rapidement, grâce à l’efficacité prouvée des organismes privatisés (peut-être aussi grâce aux enjeux en cours) le 25 janvier de cette année 2035 et fit la une des journaux sponsorisés :

« Madame Pluie est condamné à remboursè intégrallemment la some de 738.259.213.689 dollaryens et 27 cents, à la multienational « Caca m’Collaud ». Toutefoi, Madame Pluie, étang bien incapable de versé cette somme en likide, est condamné aux travaux forcé pour « Caca m’Collaud », à perpétuité. Condamnation qui semble juste, face aux préjudice subite par la sociétée bienfaitrice de l’humanitê »

D’autres journaux, non financés par la publicité, avaient une version moins positive, de la chose…

« …/… condamnation honteuse, tant on sait de sources confirmées, que le TPCIP (Tribunal Pénalo-Commercial International Privé), est imprégné de liens directs avec le monde de l’entreprise, dont il est en partie issu.

Ainsi, sur les 15 jurés, 5 viennent du monde politique (un par Continent), dont on sait les connexions franches avec les multinationales. 2 viennent du monde civil et les 8 autres sont délégué par les plus grandes firmes pour représenter les différents secteurs d’activité : l’industrie manufacturière, l’agro-industrie, les GAFAM (technologies de l’informatique et du web), les industries privatisées de l’enseignement, de la presse, l’énergie, l’immobilier et l’industrie GRH (aussi nommée « industrie de l’esclavage légalisé »).

On y ajoute l’industrie de la finance qui chapeaute le tout avec un vote décisif de 4 voix.

Pas de jurés de l’ « industrie privatisée de la Justice et de la Police », celle-ci étant présente grâce aux 3 Juges du Tribunal, eux-mêmes financés, comme l’institution du TPCIP, à 80% par le CIRTA, « Consortium International Représentatif des Trusts Américains ». Les 20% restant venant de l’argent public. »

Madame pluie, acide suite à cette décision qui lui semblait bien salée, décida d’appliquer à la lettre la condamnation quant aux quantités d’eau exigées par le Tribunal pour « Caca ».

Toutefois, avec le temps, Madame Pluie devint de plus en plus saumâtre. Sa vie amoureuse devenue désertique, son eau ressemblait de plus en plus à des seaux de larmes versés sur les terres.

L’eau potable vint à manquer. Les cultures périclitèrent. Les Consortiums décidèrent de lâcher du lest dans la condamnation. Rien n’y fit. Madame pluie trop amère, transforma sa rancœur en océans de douleur saline.

Monsieur Co2, se rongeait de culpabilité de l’intérieur… Il décida de se raréfier, brisa ses chaînes et plaqua l’Humanité. Petit à petit il tenta de se rapprocher de Madame Pluie.

Le dernier Homo Sapiens-sapiens disparut le 31 février 2063, dans l’indifférence la plus générale. Ou presque. Monsieur Univers, d’habitude très attentif à son régime et son apparence, reprit 2 fois du clafoutis thon-myrtilles, ce jour-là. Mère Terre s’en tamponna les miches de soulagement. Ce qui fit éternuer les volcans de Monsieur Co2 !! Les animaux organisèrent une partouze géante pour fêter ça. Cela créa de nouvelles espèces !

Seules quelques espèces humanoïdes survécurent en s’adaptant à une vie respectueuse de Dame Nature, qui ne s’en laisserait plus compter par leurs envies de « conquerrances » indomptables de cupidités avides ! Elle les rappellerait à l’ordre bien plus tôt, cette fois, s’ils devaient à nouveau déconner.

Monsieur Co2 mit un sale temps pour re-conquérir Madame Pluie. Presque 2 millénaires. Mais tous 2 finirent par refiler le parfait amour. C’était dans l’air du temps… Une brise rafraichissante accompagnée d’une ondée matinale parcourut Mère Terre. Un nouveau cycle avait commencé…

Moralité : Faut pas prendre Madame Pluie de trop « eau », car ça mouille mauvais après !

Ce texte nous rappelle aussi de ne pas tomber dans les excès, les addictions… De toujours s’écouter et se respecter…

Il rappelle aussi que nous pouvons reconnaître nos erreurs et changer…. « Monsieur Co2 » l’a fait. Pourquoi pas nous?

Merci de m’avoir lu 🙂

Daniel VERPLAETSE

Photo by Bibhukalyan Acharya

ET si c’était mieux après?

ET si la crise actuelle, qui nous pousse à ralentir, nous réveillait en fait à nous-mêmes?

Et si on réalisait mieux à quel point on s’aime?

Et si grâce à ça, la consommation baissait tellement que la planète se remettait?

Et si nous retrouvions l’envie d’aller les uns chez les autres, comme du temps de mes parents?

Et si, subjugués par la beauté enfin retrouvée de nos espaces naturels, nous nous trouvions si bien dehors chez nous, que nous n’avions plus besoin de le fuir 2x/an, ce « chez nous »?

Et si l’intelligence humaine remplaçait les smerdphones qui nous rendent aphones?

Et si nous comprenions enfin que nos avons besoin de peu pour être heureux? Pas de grosse baraque, grosse bagnole, de gadgets électroniques ou pas, de vêtements à la mode jetables…

Et si grâce à tout cela, la biodiversité reprenait sa place?

Et si les couleurs nous revenaient?

Et si enfin on ouvrait les yeux sur le fait que le médias nous ont tant manipulés et/ou mentis pendant cette crise? ET que grâce à cela, des médias vraiment indépendant retrouvaient le succès?

Et si finalement le Peuple exigeait des comptes à tous ces Sinistres du Gouverne-ment pour leurs erreurs flagrantes pendant cette crise et le fait qu’ils ne font que soutenir les riches et être soutenus par eux?

Et si grâce à cette crise, nous instaurions par notre force numérique, une vrai démocratie populiste (dans le sens « pour le Peuple »)?

Et si la nouvelle Constitution, écrite par le Peuple, instaurait des limites claires (en temps et en pouvoir) au pouvoir de nos représentants?

Et si le Peuple avait son mot à dire sur ceux-ci?

ET si nous respections dorénavant la Vie, plus que l’argent ou l’avoir?

ET si on se battait pour nos vies et celles des générations futures?

Et si c’était là la plus belle opportunité de retrouver la vie, pas la virtuelle, que nous ayons?

Et si enfin, nous agissions pour nous, pour la planète, pour les animaux…?

ET si on retrouvait le bonheur de la simplicité?

En tout cas, une chose est certaine : le changement ne viendra pas si on ne fait rien.
Et la première chose à faire avant d’agir est de savoir le monde qu’on voudrait.
A l’intérieur, comme à l’extérieur.

Alors rêvons de nous-mêmes, des autres et du monde, car la pensée précède l’action et le changement !

Daniel VERPLAETSE

Dessins : Dahliane VERPLAETSE

Une émotion, ça pèse combien?

Une émotion désagréable que l’on porte sans l’écouter ne pèse pas plus que lui, mais pèse au moins tout autant qu’un verre d’eau !

Mais combien pèse un verre d’eau?

Honnêtement, on s’en fout ! Sans doute pas très lourd. Mais son poids est tout relatif….

Ce verre d’eau , tout le monde peut le tenir à bout de bras pendant 30 secondes, sans que ça semble lourd ou que ce soit gênant. Après une minute, il commence à sembler un peu plus lourd. Après 2 minutes, tu trouveras qu’il te pèse de plus en plus.

Alors, imagine maintenant le tenir à bout de bras pendant une heure, 2 heures, 6 heures, une journée…. Toute la vie?

C’est impossible évidemment, à un moment, tu le déposeras ou tu le lâcheras. Tu te libéreras de son poids

Il deviendra insupportablement lourd, non? Pourtant, sa masse initiale n’a en rien changé !

L’émotion désagréable est comme ce verre d’eau

Plus tu vas tenir longtemps une émotion désagréable (tristesse, peur, colère, dégoût, haine…), plus elle va te sembler lourde, jusqu’au moment où elle en deviendra insupportable.

Pourtant, comme nombre d’entre nous, certaines personnes font le choix de ne pas déposer leurs émotions et de vivre éternellement avec leur poids.

Sans s’en rendre compte, ils s’alourdissent de plus en plus et souffrent intérieurement de manière grandissante.

Alors, qu’attends-tu?

Peut-être que ce confinement est le bon moment pour avancer, pour te libérer de ce poids que tu portes depuis si longtemps!

Prends RDV avec moi pour une séance à distance par Skype ou Messenger.

Les techniques que j’utilise (EFT et IFS) sont tout à fait adaptées à cela.
Et j’en ai l’habitude !

Aide-moi à t’aider. Je fais une enquête en ligne. Une surprise t’y attends ! Clique sur ce lien.

Rem : Ces techniques thérapeutiques ne se substituent aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Eau photo créé par freepik – fr.freepik.com
Personnes photo créé par drobotdean – fr.freepik.com

Accepter le changement

« On ne change pas »

Adage populaire

Pourtant, nous faisons le choix tous les jours d’évoluer ou non, de changer ou pas.
Nous avons tous en nous la capacité d’apporter un nouveau regard sur notre vie même lorsque l’on pense être définitivement bloqué par les « injustices » de la vie.

A l’image de cet arbre qui a été coupé, mais dont une pousse décide de grandir vaillamment, nous sommes capables, avec envie, courage et détermination, de dépasser les limites que l’on nous (s’) impose.

Il s’agit de dépasser nos vieilles pensées et croyances qui nous sont si habituelles, et d’avancer vers ce « nouveau Moi » qui attend, là, à l’intérieur.
Comme cette jeune pousse, cet éternellement jeune, « Moi » (le Moi Profond) ne désire qu’une chose : te voir vivre.

Le Moi Profond (aussi appelé le SELF) est une entité en nous, qui est sereine, créative, pleine d’humour, confiante…

Le Moi Profond est immuable et inaltéré depuis ta naissance, mais comme pour beaucoup de personnes, les aléas et traumas de la vie nous ont éloigné de lui.
Avec l’aide de l’IFS (Système Familial Intérieur) , je peux t’aider à le retrouver en séance thérapeutique (en ligne si tu habites loin ou pendant ce confinement)

En tant que thérapeute formé à différentes techniques, adepte des thérapies brèves et de la psychologie énergétique, je veux t’apprendre à être heureux en t’aidant à découvrir tes émotions et à mieux gérer tes pensées.

Acceptons le changement car il est la seule chose immuable en ce monde !

Aide-moi à t’aider. Je fais une enquête en ligne. Une surprise t’y attends ! Clique sur ce lien.

Rem : Ces techniques thérapeutiques ne se substituent aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Après la blessure, le courage… puis la vie !

Lorsqu’on est frappé, blessé, trahi, nous tendons à nous endurcir, à cacher notre humanité et notre sensibilité derrière un mur. C’est un réflexe naturel de protection.

Ce mur, cette carapace, nous empêchent de vivre et nous éloigne de ce qu’on aime, des personnes et activités, même si celles-ci sont bonnes pour nous.

La seule manière de retrouver la vie est d’avoir le courage de risquer à nouveau. Avoir la force de se montrer tel qu’on est auprès des bonnes personnes.

La thérapie peut t’aider à passer certains caps, dont celui-là.

Mais aussi à t’aider à ne pas répéter sans cesse les mêmes erreurs !!!
A ne pas retomber sur le même style de personnage qui te fait souffrir. A repérer les activités et personnes néfastes.

A te rapprocher d’une vie plus simple et épanouissante, débarrassé-e des fardeaux néfastes que t as porté trop longtemps.

Les modèles IFS et EFT se travaillent aussi facilement en ligne.

Plusieurs personnes l’on déjà fait avec moi et en ont été satisfaites. En voici une:

« Habitant la région de Bruxelles, j’ai fait le choix d’être accompagnée par Daniel car il propose, aussi, de faire les séances par Skype.
Quel bonheur de pouvoir continuer à prendre soin de mes parts blessées pendant cette période de distanciation sociale 😊
Merci Daniel !

Domi Réfasol« 

Alors pourquoi pas toi?

Aide-moi à t’aider. Je fais une enquête en ligne. Une surprise t’y attends ! Clique sur ce lien.

Rem : Ces techniques thérapeutiques ne se substituent aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Un message d’espoir et de foi

Voici un dessin de ma fille, Dahliane. Un message d’espoir et de foi. Elle y mélange la nature, les humains de toutes les couleurs et les sourires.

Elle a raison… même si le monde va changer et que le risque que ce soit bousculant est grand, c’est, je le pense, au final, pour aller vers un mieux.

A la manière du travail individuel thérapeutique, li semble que notre monde ait besoin de crises violentes pour décider d’évoluer.

Moi-même, il m’a fallu un burnout pour réaliser que je passais à côté de moi et que… inconsciemment, je me détruisais dans un travail qui ne me convenait plus.

Nombre de personnes que je reçois en thérapie font la même chose.
Qui une dépression, qui une séparation, qui un cancer, qui un burnout….
Il semble que nous devions craquer avant de nous décider à travailler au changement de Soi.

Pour notre société, notre « civilisation », c’est la même chose.
Les crises se succèdent sans que nous réagissions de manière coordonnée. Jusqu’au jour où, crise de trop, elle tombe trop bas que pour éviter une thérapie… de groupe !
Un changement radical qui passe par un moment chaotique, de durée variable.

Je crois que beaucoup de personnes sont en train d’ouvrir les yeux sur la nécessité de revoir nos priorités et changer la manière dont les « riches » accaparent le pouvoir.

Nous devons changer tant de choses. Nous -mêmes d’abord. Notre mode de vie.

Mais aussi notre monde en agissant « politiquement » (dans le sens noble du terme)… en ayant un avis, en se renseignant, en poussant au changement, en participant aux décisions collectives, en devenant citoyen engagé.

On n’a pas le choix. Soit on change radicalement notre mode de vie et on répare la planète, soit c’est elle qui va nous changer… radicalement.

Alors acceptons le changement car il est la seule chose immuable en ce monde 🙂

Mieux même, devenons-en acteur. Engageons-nous dans la vie !!!

C’est ce que nous devons faire, j’en suis convaincu, si on veut que le message de ma fille devienne réalité 🙂

Oui, je crois en l’être humain. Oui, je crois en l’amour.

Rem : Ces techniques thérapeutiques ne se substituent aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Gérer la peur face au changement en cours

Aide-moi à t’aider. Je fais une enquête en ligne. Une surprise t’y attends ! Clique sur ce lien.

Chacun d’entre nous le sent, je pense. Le monde tel que nous l’avons vécu, est en train de changer. A certains niveaux (social, économique, culturel…), il y a des revirements qui s’imposent et à d’autres, ce sont les événements violents qui imposent le changement. La crise du COVID en est un.

Alors comment faire face au changement quand il y en a?
Simplement en admettant que le changement est naturel et à toujours fait partie de la vie.

Aucune civilisation n’est éternelle. La nôtre risque même d’avoir été une des plus courte.

Ce n’est pas une fatalité, c’est un fait : les excès d’une civilisation entraînent sa propre chute.

Ceci dit, ce qui fait peur c’est de devoir faire le deuil de son ancien mode de vie et aussi de devoir faire face à la période intermédiaire qui pourrait être violente.
Et c’est vrai !!

Il n’y a pas de remède miracle et je n’ai pas de boule de cristal pour te dire comment ça ira. Mais j’ai une certitude : angoisser face au changement ne t’aide en RIEN à mieux le préparer ou te préparer. Au contraire, le cortisol que tu crées va t’empêcher de réfléchir de manière constructive et va, à terme, diminuer ton immunité et ta résistance au changement.

Pourtant, les opportunités de reconstruire en mieux existent !
Pour cela, on a besoin de cerveaux ouverts dès maintenant pour résister, préparer et créer le nouveau monde. Chacun de son côté développer les petits trucs qui font qu’on s’en sortira et surtout les partager avec l’autre.
C’est la solidarité qui nous sauvera !!! Pas la peur…

Alors on fait quoi? On se reprend et on libère cette émotion inutile et délétère.
On libère sa peur avec l’EFT !

Une des manières est de suivre un atelier de Tapping EFT en ligne !
Cela va libérer ton émotion et en plus travailler en groupe ça fait du bien.
Les énergies se rassemblent et tu sauras que tu n’es pas seul à avoir peur 🙂

Viens nous rejoindre ce mardi 7 avril à 19h30 !

L’argent ne doit pas être un problème, parlons-en
Contacte-moi si besoin au +32(0)475983181 ou daniverp@gmail.com

La force d’un groupe pour te libérer

Rem : Ces techniques thérapeutiques ne se substituent aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Pour être heureux…

Aide-moi à t’aider. Je fais une enquête en ligne. Une surprise t’y attends ! Clique sur ce lien.

Résumons. Pour être heureux, avec discipline, chaque jour je dois:

  • méditer une heure
  • chanter et/ou danser
  • faire au minimum 30 minutes de marche
  • faire de l’EFT si j’ai un problème émotionnel
  • faire du sport 1h30 pour garder un corps en forme (tous les 2 jours, faut pas exagérer!)
  • dès le printemps, faire mon jardin 1h par jour
  • prendre un verre de vin par jour
  • entretenir une vie sociale saine (autant combiner ça avec le vin!)
  • préparer des petits plats sains (ou prendre les bons compléments alimentaires)
  • me faire présentable
  • lire tous les jours pour garder mes neurones en forme
  • jouer à des jeux de société
  • garder mes contacts en ligne mais pas trop

En plus de ça, il faut tous les jours :

  • m’occuper de mes enfants (devoirs, activités)
  • travailler au moins 7h30 par jour (sauf si pas d’emploi ou confinement)
  • aller faire les courses, vite, vite, vite (parce que ça fait chier et que c’est devenu dangereux…)
  • ranger, nettoyer, repasser (non, mais pourquoi repasser pendant un confinement? et ceci dit… pourquoi repasser tout court? D’où vient ce mode de vie tout à fait récent dans l’histoire humaine?)
  • me tenir au courant des infos chaque jour (Ah bon? Et pourquoi?…. Ah oui, pour me faire peur et me faire du mal, sachant que j’ai très peu de pouvoir sur ce qui est dit)
  • … … … … … … … … … … …
  • … … … … … … … … … … …
  • … … … … … … … … … … …
  • … … … … … … … … … … …

Ah merde… 😔 « J’ai oublié de vivre »
Ah merde, je n’y arrive pas… « Je suis nul 😞 »

ET si je pensais parfois à ne rien faire?
Ou faire chacune de ces choses en présence de moi?
Ou faire certaines de ces choses par alternances, quand j’en ai envie !

ET si je réfléchissais aux vraies nécessités de chacune de mes actions?
ET si je ré-évaluais mes activités et croyances liées à celles-ci?
Est-ce que tout ce que je fais chaque jour est SI IMPORTANT que ça vaille la peine que je m’épuise?

Faisons la liste de nos « obligations » et activités imposées et posons-nous ces questions :

Quelles sont les choses que j’ai vraiment choisies?
Quelles activités m’ont été imposées par une croyance populaire?
Quelles sont celles qui me rendent vraiment heureux(se)?


Belle journée à toi !

Rem : Ces techniques thérapeutiques ne se substituent aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Conférence en ligne : au corps et au cœur de nos émotions

Gratuit en répondant à l’enquête en ligne sur ce lien !

Comment rentrer consciemment en contact avec tes parts inconscientes?
Comment un événement de ton enfance, qui te parait bien banal, peut-il tant influencer ton présent?
Ta famille intérieure peut-elle t’aider?

L’IFS (Système Familial Intérieur) est une technique psychothérapeutique mais aussi une approche totalement nouvelle et originale de notre manière intérieure de fonctionner, qui nous rapproche de nous, de notre MOI PROFOND.
Pour t’expliquer cela, je me baserai sur l’histoire de Lilly, petite fille de 7 ans, qui vit une expérience particulière…

LIEU : conférence en ligne sur Zoom. Tu recevras un lien vers la réunion, lors de ton inscription.

INSCRIPTION :

Payement : au corps et au coeur de nos émotions

jeudi 9 mars - de 19h30 à +/- 21h30 Conférence en ligne

€7,00

Rem : Ces techniques thérapeutiques ne se substituent aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.