On guérit « avec », pas « de »…

En tant que thérapeute en individuel (à mon cabinet ou par webcam) conférencier et formateur en groupe, je suis adepte des thérapies brèves et de la psychologie énergétique.

Avec la pratique de l’IFS (Système Familial Intérieur) j’ai réalisé que nous nous trompons la plupart du temps en cherchant à combattre la maladie, la douleur, le symptôme… physique et/ou psychique.

A force de recevoir des personnes ou d’avoir « travaillé » sur moi (une autre expression que je ne trouve plus adaptée à notre réalité intérieure°) j’ai réalisé que tous ces phénomènes douloureux ne travaillent pas contre nous, mais ont souvent l’intention de nous aider. Elles s’y prennent  parfois de manière inappropriée, malheureusement.

Ces douleurs et symptômes physiques ou psychiques cherchent à communiquer avec nous. Partant de notre inconscient, ils veulent nous prévenir que ce que nous vivons est dangereux.

« Ne fais pas ça !! », veulent-ils nous dire… Souvent, ces messages basés sur des croyances semi-inconscientes, sont créés pendant l’enfance, l’adolescence ou même à l’âge adulte (voir un exemple en cliquant ici). Et on ne sait pas les entendre. Comme ils se sentent seuls et rejetés, leur seul moyen de s’exprimer est… d’envoyer leurs messages par le corps. Et souvent c’est par la douleur qu’ils s’expriment jusqu’à… la maladie (« mal à dit »).

Guérir est souvent l’art d’apprendre à entendre nos parts qui ont souffert, les accueillir, les comprendre, les aimer… Aussi surprenant que cela te paraisse.

J’en arrive à la conclusion que nous guérissons AVEC nos parts et non pas de nos douleurs. Nous ne combattons pas la maladie, mais nous faisons alliance profonde avec nos parts et… la guérison se fait avec elles !

Je précise que je considère que ce phénomène existe , pas qu’il représente l’ensemble de toutes les maladies et douleurs. Je pense qu’il y a au moins une origine psycho-émotionnelle dans la majorité de maladies, ou en tout cas, que c’en est une des causes, au milieu des autres causes potentielles (physiques, génétiques, énergétiques, sociales, sociétales…). Accueillir une part (une émotion et/ou une pensée néfaste) permet la guérison de la maladie ou à tout le moins une atténuation de ses symptômes.

° : en fait, plutôt que « travailler sur moi », je dirais dirais bien… « je pars à la découverte de mes parts »…  🙂

Pages connexes :

Pour plus de renseignements, clique ici.

Suis-moi sur Facebook !   

Ce modèle thérapeutique ne se substitue aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s