A quoi tu penses?

Il y a plus ou moins un an, ma fille, qui avait alors un peu plus de 10 ans, est revenue de l’école complètement démontée, avec des émotions qui allaient de la colère puis surtout à la tristesse. Je lui ai consacré du temps pour entendre ce qu’elle avait vécu.

– Que s’est-il passé à l’école ma chérie?
– Toutes mes copines se moquent toujours de moi!

Elle s’est mise à pleurer et je l’ai juste prise dans mes bras. Ça a pris quelques minutes.

– Dis-moi , ma chérie, qui s’est moqué de toi?
– X et Y pendant la récré

Je l’ai regardée avec tendresse et après l’avoir laissé raconter son histoire entièrement, quand elle a été apaisée, je lui ai dit que je comprenais son ressenti et qu’en effet ce n’était pas très sympathique de la part de ces 2 « copines ».
je lui ai demandé d’observer son émotion au niveau du corps. Et là, ça s’est de nouveau apaisé un peu plus. C’est à ce moment que je savais que son cerveau était capable de m’entendre, alors nous avons eu cet échange:

– Donc, 2 copines se sont moquée de toi, ce jour?
– Oui !
– Pourtant tu m’as dit en arrivant que TOUTES tes copines se moquent TOUJOURS de toi. est-ce bien vrai que c’est comme ça?.
– Non, mais ça arrive souvent.
– donc combien de copines se moquent de toi « souvent »?
– Deux…
– Donc ce ne sont pas TOUTES tes copines !
– Non (sourire léger)
– Et quand s’étaient-elles moquées de toi avant?
– Je ne sais plus. La semaine dernière, je crois
– Donc est-ce TOUJOURS?
– Non plus…

Elle avait compris où je voulais en venir et son sourire s’installait de plus en plus fort.

– Mais quand même, c’est pas très gentil !
– Ça, je suis tout à fait d’accord. Mais pourquoi vas-tu encore près d’elles? Je me souviens que l’année dernière tu t’étais déjà plainte d’elles?
– Ben elles ont leur groupe… Et j’aime bien y aller.
– Mais tu sais que tu souffriras à chaque fois…
– Non, pas à chaque fois, mais c’est vrai que c’est pas toujours bien..
– Avec qui t’entends-tu le mieux?

Elle me nomme 3 ou 4 copines.

– Pourquoi ne consacres-tu pas ton temps aux personnes qui te font du bien?
– Je ne sais pas…

A partir de ce jour, je lui ai rappelé régulièrement d’orienter son regard vers les personnes qui lui font du bien, sans rejeter les autres. Ça a pris du temps, mais aujourd’hui, elle a son groupe positif et est mieux appréciée des 2 « ennuyeuses », car elle leur a consacré moins d' »énergie ».

Elle avait juste orienté son regard sur des personnes qui lui semblaient plus.. « enviables », sans tenir comte de son plaisir ou de ses affinités réelles.

En résumé, lorsque nous sommes sur les émotions, nous réfléchissons mal, voire.. pas du tout. Et ces émotions sont fortement liées aux pensées vers lesquelles nous choisissons d’orienter note regard intérieur.

La première chose à faire est de les apaiser, ces émotions, avant de prendre des décisions. Basées sur l’émotion, la chance de prendre de mauvaises décisions et de créer des croyances néfastes est TRÈS grande.

Une fois calmées, de nouvelles pensées plus positives peuvent apparaître…

Connaître ses émotions, entendre ses pensées et gérer tout cela, ça s’apprend !

Notamment en suivant une initiation à l’EFT 🙂

Rem : Ces techniques thérapeutiques ne se substituent aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s