Déprime saisonnière : Et si on arrivait à danser sous la pluie?

Bien vivre, même si c’est la saison de la déprime… Parait-il !

Ca y est !!! C’est la même rengaine qui repart.  Les heures de jour diminuent, la pluie arrive en cascade, le vent se rafraîchit et les journées se font grises et BLABLABLA…
La morosité guette !!!

Et ces fêtes qui rebutent de plus en plus de personnes (j’en ai l’impression) n’arrangent pas cette affaire…

 C’est tous les ans la même chose !!!

Les symptômes sont en général un manque d’énergie, une augmentation du temps de sommeil, de la somnolence durant la journée, une tristesse continue, souvent plus marquée le soir, une hypersensibilité au froid, des fringales fréquentes…

Je comprends que le manque de lumière nous influence et nous carence notamment en Vitamine D. Je conçois aussi que notre corps a été « fait » pour être mieux en journée. Donc le besoin de plus de sommeil me semble logique.

Le problème est connu et récurrent, alors…. pourquoi déprime-t-on dès les premiers symptômes de rafraîchissement, alors que les carences n’ont pas encore commencé (surtout après un été aussi ensoleillé !!!) ? Comment se fait-il que nous continuions à nous en plaindre? Comment se fait-il que nous ne nous préparions pas mieux à cela?

 Il y a une cause sociétale : c’est devenu une habitude !!! Se plaindre du temps est un sport national. Quand on ne sait pas quoi dire, on parle du temps. En général pour s’en plaindre.

Or, comme tu le sais peut-être, nous devenons ce que nous pensons. Plus nous voyons en gris, plus nous devenons gris. Gris foncé, souvent.

La première chose à faire est de changer de pensées !

Commence à accepter que les choses sont telles qu’elles sont (faire le deuil de l’été) et commence à changer ton regard sur les choses.

Comment ? En répondant honnêtement à ces questions :

Le temps est-il si pourri que ça ? La pluie a-t-elle si souvent été présente depuis quelques jours? Est-ce que le gris c’est si moche ? Ne pourrais-je pas profiter du peu de soleil pour sortir ? Ne pourrais-je pas accepter que pour avoir une nature verte aux bonnes saisons, j’ai besoin que la pluie soit abondante aux mauvaises ? Ne pourrais-je alors pas imaginer la nature verte à la bonne saison ? Qui a décidé que cette saison est moche ? Pourrais-je éveiller mes yeux à la beauté de cette saison ? Pourrais-je changer ma manière de répondre à la sinistrose ambiante ? Le temps est-il si mauvais qu’on le dit ? Pleut-il tant que ça en Belgique ?

Si tu réponds honnêtement à ces questions, tu pourras peut-être apprendre à sourire de tes croyances négatives. Premier pas !

La 2ème chose c’est d’agir !

La nature reste là même s’il fait froid. L’air frais fait du bien aussi ! Alors, que faire ?

Sortir te promener, même s’il fait froid. Parler avec une personne qui aime ce temps et… t’enrichir de cela. Changer ta manière de répondre aux sempiternels commentaires négatifs sur la météo belge. Prévoir les vêtements adéquats en permanence.

ET aussi faire du Tapping EFT  (Emotional Freedom Techniques – Techniques de libération  des émotions) pour te préparer aux changements de temps ! Ca marche et ça va vite !

Je peux t’apprendre cela en séance individuelle.

Si les symptômes persistent, il y a une 3ème chose à faire…

ET si nous apprenions à danser sous la pluie?

Cette période de l’année peut aussi cacher des choses moins banales. La » chute de la sève » plus des souvenirs traumatisants (conscients ou inconscients), peuvent mener à des déprimes récurrentes.

La perte d’un être cher, d’un animal, le souvenir d’un accident, une séparation… sont des événements qui, même s’ils remontent à la tendre enfance (voir à l’intra-utérin…), peuvent laisser des traces indélébiles au tréfonds de notre cerveau et se réveiller tous les ans à la même période…

Comme un réseau neuronal qui fait mal et tourne en rond avec les mêmes pensées.  Et souvent on ne les entend pas !

Ces traces ne sont pas indélébiles, en fait !

En séance individuelle, avec l’IFS (Internal Familial System – Système familial intérieur), on peut aller écouter cette part de toi qui s’exprime et qui a mal. Je t’apprends alors à l’accueillir et parler avec elle. Elle a juste besoin de toi pour se calmer, guérir et te redonner la joie.

Nous parlons ici de thérapie brève. Venir en thérapie pour cela prendra quelques séances et… finis les blues hivernaux.

Toutefois, impossible de savoir exactement le temps et le nombre de séances. Cela est déterminé par ton passé et les traumas de ta vie.

Pour plus de renseignements ou prendre rendez-vous, clique ici.

mini FB j'aime

Suis-moi sur Facebook !   

Le modèle thérapeutique que j’utilise ne se substitue aucunement à une vie saine ni au respect des recommandations médicales de votre médecin. Elles sont un complément indispensable à la psychologie et la médecine et elles aident au mieux vivre général.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s